Le projet FILMSPUR a pour objectif d’offrir une aide pratique, critique, analytique et théorique aux chercheurs et aux étudiants qui travaillent avec des sources audiovisuelles.


LA PAGE WEB FILMSPUR VOUS PROPOSE :

– une BANQUE DE DONNÉES qui donne une vue d’ensemble et qui permet de rechercher des sources audiovisuelles dans les fonds d’archives des différentes institutions suisses.

– des ATELIERS-DÉBATS constitués d’EXPOSÉS et de DISCUSSIONS :

– des EXPOSÉS présentés par des chercheurs qui travaillent avec des sources audiovisuelles.

– des DISCUSSIONS critiques, analytiques ou pratiques avec des spécialistes en matière de sources cinématographiques, télévisuelles ou sonores.


FILMSPUR A ÉGALEMENT POUR BUT :

– de faciliter l’accès aux sources audiovisuelles,
de recenser les conditions d’utilisation des différentes sources, de trouver des publications scientifiques ou
un spécialiste dans la matière recherchée par le biais
de séminaires de recherche organisés par l’Institut d’histoire de l’Université de Zurich.

– d’offrir la possibilité aux chercheurs de présenter
leur travail en ligne ou dans le cadre d’un séminaire.

– de renforcer l’échange entre les chercheurs et les différents fonds d’archives.


Filmspur est une proposition de l’Institut d’histoire de l’Université de Zurich.
Filmspur est sur Facebook et Twitter.

Nous remercions la fondation G+B Schwyzer-Winiker pour son généreux soutien.

IMPRESSUM
graphisme : Corina Neuenschwander
programmation : Springen

Au service du tourisme : le cinéma des régies fédérales (Pierre-Emmanuel Jaques)

FONDS D’ARCHIVES


Cinémathèque suisse


Referat «Au service du tourisme: le cinéma des régies fédérales» von Pierre-Emmanuel Jaques (Université de Lausanne) im Panel «Für die Bahn und gegen Alkohol: Gebrauchsfilm in der Schweiz», gehalten im Rahmen des Filmspur-Workshops «Bewegte Quellen: Film und Fernsehen als Gegenstand historischer Forschung» an der Universität Zürich am 25. April 2012.
COMPTE RENDU
Im ersten Panel kamen zwei Autoren des Sammelbands «Schaufenster Schweiz» über die dokumentarischen Gebrauchfilme 1896–1964 zu Wort. Pierre-Emmanuel Jaques (Lausanne) stellte mit «L’année vigneronne» (1940) ein Fallbeispiel aus dem Tourismusfilm vor, in dem traditionalistische Komponenten des Alpenlandes künstlerisch anspruchsvoll ins Bild gesetzt sind. Jacques verortete diese filmischen Artefakte in einem Dispositiv aus Bundesinstitutionen wie etwa der Bahn, Post oder der Verkehrszentrale, die sich im Sinne einer «Bricolage» am nationalen Selbstbild beteiligten und den Film gleichzeitig als PR-Vehikel nutzten. (aus dem Tagungsbericht von Dominik Schnetzer)
INTERVENANT
Pierre-Emmanuel Jaques ist wissenschaftlicher Mitarbeiter der Section d’histoire et esthétique du cinéma an der Universität Lausanne.
DOCUMENTS
«L’année vigneronne» auf DVD: Collection Cinémathèque suisse. Trésors de la Cinémathèque suisse, vol. 1

Der Film ist über die Cinémathèque suisse zugänglich.

Weitere Informationen zum Film finden sich im Sammelband «Schaufenster Schweiz» (Zürich 2011) auf folgenden Seiten: S. 60, 62, 212–213.

Merci de remplir les champs suivants relatifs à vos archives filmiques et/ou sonores :

CONTACT

FONDS

CONSULTATION

PUBLICATIONS SUR LE SUJET

PÉRIODE

THÈMES

COUVERTURE

Merci beaucoup.

Nous vous contacterons si nous avons des questions relatives à vos archives.